Loading…
For a better experience please change your browser to CHROME, FIREFOX, OPERA or Internet Explorer.
145 millions de voitures électriques dans le monde en 2030 : que faire avec les vieilles batteries ?

145 millions de voitures électriques dans le monde en 2030 : que faire avec les vieilles batteries ?

5-Jahreszeiten-Angelschlafsack

Que faire des batteries de voitures électriques ? Pour l’instant, nos voitures électriques sont toutes neuves. Mais d’ici 2030, on évalue à 500.000 tonnes le volume de batteries automobiles à recycler en Europe (ndlr, évaluation laboratoire Eramet). Avec à l’intérieur, des minerais à la fois très polluants, et rares… Comment recycler les batteries et ce qu’elles contiennent ?

De petits sachets avec à l’intérieur, des métaux rares… Lithium, nickel, cobalt. C’est ce que contiennent les batteries de nos voitures électriques. Et ce sont ces métaux rares qu’un laboratoire français, à l’ouest de Paris, a décidé de recycler.

Le procédé de recyclage est déjà rôdé à une échelle semi-industrielle. Après avoir broyé les sachets, le laboratoire récupère une poudre noire qui est ensuite traitée dans ces cuves pour séparer les différents métaux.

Un enjeu pour le futur

“On va séparer ces différents constituants, les trier et récupérer ce qu’on appelle une Black mass. Dans cette poudre, on trouve le lithium, le nickel et le cobalt”, explique Sophie Lebouil, responsable de projet chez Eramet ideas. “Si on prend un pack comme pour le véhicule Zoé par ex, on a une trentaine de kg de nickel, à peu près la même chose en carbonate de lithium et une dizaine de kg de cobalt.”

Sur le sol européen, les constructeurs automobiles dépendent aujourd’hui exclusivement de métaux importés. L’enjeu est donc très stratégique.

D’ici 2030, il devrait y avoir au moins 145 millions de voitures électriques en circulation dans le monde. Et la question d’une seconde vie pour les batteries électriques devient cruciale.

Read More

leave your comment


Your email address will not be published.